Voici les monuments qui font la fierte des indigenes.

 

DSC_0688

Le rond-point d'Awasa, qu'on dirait designer par Le Corbusier lui meme.

 

 


 

DSC_0691

(details)

 

 


 

 

DSC_0764

Moi, fierement campe devant le Lion de Judee et son maitre.

 

 


 

 

DSC_0765

Voila ce que j'appelle avoir du charisme. Nos statues equestres napoleoniennes font pale figure si l'on compare avec ce bronze authentique.

 

 

 


 

 

DSC_0780

Un hotel de prestige dans la "Miami Ethiopienne". C'est vraiment charmant.

 

 


 

 

DSC_0654

1000 photos prises, une tres bonne, et elle n'est pas de moi. Bon, je vais revendre mon appareil et continuer avec un telephone portable... En plus le reglage est pas voulu; j'avais oublie de regler sur "automatique" pour une ignare de mes amies.

 

 


 

 

DSC_0139

Un vulgaire plagiat. On dirait un tableau impressionniste je trouve, bien que les marabouts devenaient rares a Giverny fin XIXe. Ou plutot, une pauvre aquarelle peinte par quelque vieille bretonne et revendue sur les marches des petites cites de caractere de la cote (les phares et les bateaux en moins). note: ces putains de marabout gachent toutes les photos.

 

 

 


 

 

 DSC_0003

Cinq secondes plus tot j'avais dans ma mire un magnifique paysage. Mais mon cheval etait capricieux (oui, je suis devenu un genre de Gaucho et je monte a cheval sans renverser une seule goutte de ma bouteille d'eau fermee)

 

 

 


 

 

DSC_0004

La pampa. J'etais bien content d'avoir compris comment les photographes poseur faisaient leurs effets de nuages alors j'en ai fait plein ; mais je vous en fait grace.

 

 


 

 

DSC_0025

De fiers chevaux de fiers gauchos dans la fiere montagne sauvage.

 

 

 


 

 

DSC_0035

"Ensemble, tout devient Volvic" . Ma photo pour la campagne sarkozyste.

 

 

 


 

 

DSC_0053

J'ai decouvert au cours de mes explorations une petite ile volcanique perdue dans la montagne. Deroutant. J'ai pu y exercer mes talents de botaniste et dendrologue, bien que gene dans cette tache par mon assistance, Josephine, une sotte petite grue.

 

 

 


 

 

DSC_0067

Tout d'abord, les palmiers du premier plan se transforment en maniere de coton tige geant (second pland). Puis ils perdent leur ecorce (la, il vous fait imaginer), laissant apparaitre un filet de bois. Puis ils tombent. C'est pourquoi je les appele les palmiers-filets, ou les palmiers-coton tige, je ne sais pas encore. Ingenieux non ?

 

 

 


 

 

DSC_0068

(detail des coton-tiges)

 

 


 

 

DSC_0057

Une petite sauvageonne cannibale qui habite la petite maison sauvageonne dans cette prairie desolee... Vision sainement horrifique ! Et ce nez qui coule ! Et ces yeux qui louchent !

 

 

 


 

 

DSC_0076

La teinte bleutee de l'air, signe de radioactivitee (en tout cas je crois, je demanderai a mes amis japonais) m'aurait du inciter a plus de prudence.

 

 

 


 

 

DSC_0087

 

Horreur ! Un accident nucleaire ! Nous sommes perdus !

(Ah, ah, ah, rassurez vous petites canailles, ce n'est qu'une touche d'art contemporain de mon cru. Et tant mieux encore, car il n'y avait point de frigo dans lequel me dissimuler en cas de VERITABLE attaque nucleaire)